Leaderboard
Speechboard
Advocacyboard

Bio and Vision for Lebanon

Le Liban hébergent la plus forte densité de réfugiés par habitant ; en avril 2012, il y avait 18 000 réfugiés syriens au Liban et en 2014 un million de refugiés sont récences. N’ayant pas les moyens de subvenir aux besoins de ces populations déplacées, le Liban est dans une impasse politique et économique. Même avec des moyens modérés, les libanais manifestent une générosité remarquable, mais ils luttent pour y faire face. Les conditions de vie Sur les routes de l’exil, les réfugiés sont souvent confrontés à des violences : l'arbitraire des passeurs, les détentions illégales, les menaces … Les refugiés sont rarement bien accueillis dans les pays où ils s’installent. Ils subissent souvent des discriminations qui limitent leur accès à des emplois, aux soins ou à l’éducation. Rares sont les enfants scolarisés, le HCR, l’Unicef et la Banque Mondiale n’assurant la scolarisation que de 100 000 enfants syriens. Les travailleurs migrants sont particulièrement exposés. Ils sont souvent contraints à accepter des conditions de travail très dures qui peuvent s’apparenter à de l’esclavagisme et le nombre le plus élevé de travailleurs sont des enfants or 60 à 70 % des enfants syriens réfugiés au Liban, de moins de 18 ans, travaillent. Et comme députée je propose comme solution de : • Faire des formations pour diminuer le taux de naissance chez les réfugiés. • Assurer l’éducation des enfants. • Assurer les soins médicaux. • Apprendre aux femmes comment faire des travaux manuels et artistiques pour avoir une source économique et financière afin de ne pas vivre en souffrance.

Leave a Comment

Join Our Community

Feel free to reach out to us via our social profiles